Arrivé en Finlande !

Arrivé en Finlande !

Dimanche, cela va faire deux semaines que je serai arrivé en Finlande ! Maintenant que je suis confortablement installé dans mon tranquille appartement de Joensuu, je voulais profiter de l'après midi pour parler de mon arriver et de ma nouvelle vie en Finlande.

Mon arrivée

Vue du coucher de soleil au dessus de la mer Baltique

Je suis parti de Paris en fin de matinée le 3 janvier. Après un échange à Amsterdam, je suis arrivé sur le sol finlandais en fin d'après-midi, vers 17h. Quelques stations de train plus tard, j'étais arrivé dans ma chambre d'hôtel, à côté de la gare centrale d'Helsinki. Le lendemain, j'ai pris le train pour Joensuu. Cela a pris 4h30 pour arriver dans la petite ville de Carélie du Nord.

Le soir de mon arrivée à Helsinki j'ai eu une frayeur noire car, alors que je sortais de ma chambre pour aller m'acheter à manger, j'ai testé ma carte magnétique pour vérifier que la porte de ma chambre s'ouvrait bien sauf qu'elle ne s'ouvrait pas ! Je me suis laissé le temps d'aller acheter à manger pour réessayer, donc je suis parti au McDo en bas de la rue puis je suis revenu. La porte ne s'ouvrait toujours pas ! J'ai donc appelé l'assistance et alors que j'expliquais mon problème au téléphone... ma porte s'est ouverte.

Trains au repos à la gare centrale d'Helsinki

Bref, j'ai dormi paisiblement et je n'ai plus eu d'autres problèmes. Le lendemain matin j'ai pris mon train et tout s'est bien passé ! Ma tutrice m'a accueilli à la gare puis nous avons pris le bus ensemble en direction du quartier de Latola. Fin du périple de 2500km. Aucun problème à soulever. J'étais arrivé chez moi :)

Joensuu

Mon appartement et mon quartier

Un aperçu de ma petite chambre

Comme je le disais plus haut, je vis à Latola, un quartier de Joensuu à 50min à pieds du centre ville, à l'est de celui-ci. Ma résidence est composée en grande majorité d'étudiants étrangers. J'ai eu la chance de tomber sur un colocataire très gentil : il vient d'Espagne (de Galice plus précisément) et étudie les forêts.

Comme il y a beaucoup d'étudiants étrangers dans ma résidence et que beaucoup comme moi se retrouvent à vivre seul dans un pays éloigné et froid, j'ai très rapidement rencontré du monde, dont des gens charmant. Je me suis pour l'instant fait trois bonnes copines avec qui je partage la plupart de mon quotidien.

La vue que j'ai de ma cuisine

Mon quartier est plongé dans la forêt. Je dois toujours la traverser quand je veux aller faire les courses, aller à la fac ou aller dans le centre ville. Quand je passe la tête par la fenêtre, ma vue est saturée par un nombre infini de sapins qui se dressent jusqu'à perte de vue. Le sol et les branches sont recouverts d'un manteau blanc qui reste intact de jour en jour !

La ville

Joensuu est une petite ville de Finlande. Il y a à tout casser 76 000 habitants, pas plus. Même si la municipalité s'étend sur un très grand territoire (2650 km2), la densité de population est très faible (28hab/km2). L'espace urbain est largement concentré au niveau et autour du centre ville. Le centre-ville est lui même de petite taille, même si on y trouve la plupart des magasins nécessaires pour se sentir « en ville ».

Photo de la rivière prise en plein milieu de la journée (14h20)

La ville est bordée par une rivière, la Pielisjoki, et par un lac, le lac Pyhäselkä. En ce moment (comme tous les hivers), les températures sont tellement basses que le lac et la rivière sont gelés. Au fur et à mesure que les jours passent, la neige se dépose sur l'eau gelé, si bien qu'il n'est plus vraiment possible de savoir où finit la terre et où commence l'eau.

Photo du lac Pyhäselkä glacé et recouvert de neige

Le climat

Vous l'aurez sans doute compris, il ne fait pas chaud en ce moment à Joensuu. Quand je suis arrivé la semaine dernière, il faisait environ -10°C. C'était déjà beaucoup pour un normand comme moi. Quelques jours plus tard, le thermomètre indiquait -20°C. Aujourd'hui, les températures ont atteint -30°C.

Au-delà des lacs et des rivières gelés, les températures extrêmes ont aussi de fâcheuses conséquences sur les humains. Quand je sors dehors, je dois impérativement couvrir chaque centimètre de peau sous d'épaisses couches de vêtement. Sans cela, le froid attaque aussitôt et la seule solution est de courir vers un espace clos et chauffé.

L'écluse de Joensuu inutilisable car complètement gelée.

Hier, il faisait environ -25°C quand nous sommes partis en forêt et notre expédition s'est vite transformée en film d'horreur tellement on se les caillait sévère. Il faisait tellement froid que je sentais plus ni mes doigts de pieds, ni mes doigts de mains. Le froid attaquait tellement ma bouche que bouger mes lèvres était épuisant. Finalement, nous n'avons pas eu d'autres choix que de rentrer chez nous en bus, rester une seconde de plus dehors nous aurait achevé*.

La lumière

La Finlande est un pays très, très, très au nord. Même si je ne vis pas en Laponie, le soleil ne point pas trop le bout de son nez en hiver. J'ai trouvé sur internet des graphiques qui permettent de comparer l'exposition à la lumière selon les villes. Ci-dessous, vous trouverez un comparatif de ce type entre Caen et Kuopio, ville voisine de Joensuu.

Déjà, les journées sont plus courtes. En janvier, les caennais profitent de 8h de jour. Dans ma région, on ne profite que de 5h de jour. Par exemple, c'était marrant quand j'ai pris le train entre Helsinki et Joensuu car je suis rentré dans le train peu de temps après le lever du soleil et je suis sorti du train peu de temps avant le coucher du soleil. J'avais 4h30 de train.

De plus, concernant l'exposition au soleil, il y a une nette différence entre la Normandie et la Carélie du Nord. Alors qu'en France j'étais habitué à ~300 Watts/m2 (à quoi ça correspond ? J'en sais rien on s'en fout), je ne profite plus que de... 0 Watts/m2. En gros, à Joensuu, le soleil allume la ville autant qu'une grosse lampe de bureau.

Enfin, le soleil ne monte pas très haut dans le soleil. On peut lire sur le graphique de droite que le soleil ne s'élève que jusqu'à 5° dans le ciel, ce qui correspond à l'état du soleil peu de temps après son lever ou peu de temps avant son coucher. Ainsi, le soleil semble se coucher toute la journée (exemple sur la photo suivante prise à 13h hier).

Photo du lac Pyhäselkä

Mon quotidien

C'est le covid, donc tout est un peu fermé. Nan je déconne ! On est en Finlande, presque rien est fermé :) Bon gros point négatif c'est que presque tous mes cours sont en ligne malgré tout :'-(. Mais comme c'est la même chose pour tous les autres étudiants étrangers venus à Joensuu, on se débrouille pour ne pas s'ennuyer.

Comme il neige h24, la plupart des trucs qu'on fait sont des balades et de la luge. Pas loin de la résidence, il y a des petites collines alors il y a deux jours ont est parti testé une luge pour enfant qu'une copine a trouvée dans un magasin de trucs d'occasion. C'était marrant !

Sinon, il y a plein de balades à faire. La nature est vraiment belle et vaste donc je pense que je n'aurai jamais assez de temps pour tout faire. En intérieur enfin, étant donné qu'il gèle dehors, on passe pas mal de temps à jouer aux cartes et, individuellement, je passe pas mal de temps dans ma chambre à glander sur internet ou lire des bouquins.

Et j'étudie mes cours aussi ! Oui oui je suis sérieux je travaille bien !


* le narrateur se garde ici toute la liberté d'exagérer certains faits pour garantir au lecteur la plus émouvante des histoires.